Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

09/08/2017

Cette page a été complétée en août 2017

LES  TETES  D'AFFICHE: TALDIR, SES AMIS ET COLLABORATEURS, SES ADVERSAIRES...

A)  François Jaffrennou

 

1) Le polémiste

Il exerce sa verve et son esprit caustique sans retenue; en ligne de mire, surtout,les "blocards", radicaux anticléricaux de Carhaix et d'ailleurs..

 

[PNG] verve caustique de Taldir 03 10 1908Ar Bobl, 3 octobre 1908

 

 

[PNG] verve caustique de Taldir exemple 2 03 10 1908Ar Bobl, 3 octobre 1908

2) Le barde

 

 Brest, 1908 .   A l'extrême-droite, se tient le druide-barde Taldir ab Hernin (Front d'acier fils d'Hernin) en tunique blanche, tête haute et moustache en bataille.  Il est âgé de vingt-neuf ans... Il se marie à Carhaix le 7 janvier de cette même année 1908 avec Jeanne Le Touz, âgée de 17 ans.

 

                 [PNG] taldir en barde

                                    Ar Gwir eneb ar Bed !  La vérité contre le monde !

     Avoir raison contre le monde entier . "Avoir toujours raison est un grand tort" est le titre des mémoires d'un homme politique de la IVe République, Edgar Faure...

    Deux éléments de réflexion à noter: d'abord, le druidisme, au cours de sa première phase d'existence (de 1899 à 1927) est anti-chrétienne; ce qui a dû conduire le très catholique Taldir à s'interroger... Lorsque François Jaffrennou prend les rênes du mouvement druidique et bardique en 1927, il réhabilite le christianisme. C'est ainsi, lors du Gorsedd d'Huelgoat, en août 1929,  la cérémonie débute par une messe célébrée à 8 heures et que des trublions "Breiz atao", farouchement athées et francophobes, viennent troubler le déroulement  des célébrations et discours. A partir de 1982, druidisme et christianisme ssuivent à nouveau des chemins séparés: les cérémonies druidiques ne comportent plus de messe et les prières ne font plus référence à Dieu.

   Ensuite, la cohabitation breton-français. Taldir était trop habile manieur de la langue de Molière pour réclamer la suppression de son usage en Bretagne. En juillet 1999, le Grand Druide réclame, dans un discours prononcé à Hanvec l'abolition de l'article 2 de la Constitution de la République française:"Le français est la langue de la République".

                                                              Taldir caric 2.JPG

   Taldir croqué par Poirier  - caricature parue dans ar Bobl en 1913.

 

Taldir âgé_red 500

 Taldir à la fin des années trente; s'il a abandonné la parution de ar Bobl depuis août 1914, il collabore à l'Ouest-Eclair et dirige la revue bretonnante an Oaled (le foyer). Il est aussi marchand de cidre...

 

lette de Taldir 1954.JPG

Fac-similé d'une lettre autographe de Taldir adressée depuis Bergerac à son ami le médecin carhaisien Menguy en 1954. Jaffrennou y évoque sa disparition prochaine et les modalités de ses obsèques religieuses à Carhaix. Il cite le poète latin Horace: "la dernière heure, tu ne la cherches pas, tu ne la crains pas"


 


B) François Jaffrennou: son "brain trust"

 

Les  caricatures qui suivent ont été publiées dans ar Bobl en 1913. Elles concernent des intellectuels concourant au "mouvement breton" dans ses formes littéraire, poétique, journalistique...

 

[PNG] Berthou red

" M. Yves Berthou (Kaledvoulc'h)

Grand Druide du Gorsedd de Bretagne

Alouette du Pays Trégorrois

Et ingénieur de la Maison Niclausse

(construction de chaudières pour cuirassés)"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

[PNG] Botrel red

"M. Théodore Botrel

de l'Académie...bretonne

Le Poète du Cidre doux et de la bonne chanson avec lesquels il a fait le Tour du monde"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[PNG] Duhamel red

"M. Bourgeault dit Maurice Duhamel

Rédige les Chansons de France ; a enregistré les airs des Guerzennou Bro-Gwened ; a écrit l'accompagnement des Kanaouennou Taldir (Pathé)"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"M. Léon Le Berre (Ab Alor)[PNG] Le Berre red

Ancien Président des Gais Escoliers bretons de Rennes

Rimeur en "brezonecq" et "vieil françois" 

Secrétaire en premier de la F.R.B.

Et chroniqueur quimpérois en cette gazette"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[PNG] Le Braz red

"M. Anatole Le Braz

Professeur à la Faculté des Lettres de Rennes

Membre de l'Académie bretonne (non acceptant)

Conférencier délégué par l'Armorique à l'Amérique

Manie la plume aussi bien en breton qu'en français"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[PNG] Le Floc'h red"M. Loeiz ar Floc'h (Stourmer)

Le Barde marchand-forain

Vend aux paysans de l'ammoniaque et des plaques de voitures et conte aux Bretons de merveilleuses histoires"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[PNG] Radiguet red

 

 

""Le Dr Lionel O' Dogherty Radiguet, D D.O.O.V.

Pancelte intégral (Hibernien, Armoricain, Allobroge)

Gardien de l'archichapître de Saint-Ursanne (Suisse)

et Archidruide exotérique (in partibus) de l'île d'Ouessant"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hervé Diraison, qui fut l'une des plumes originelles d'ar Bobl, décède en 1908  (Ar Bobl, n° 210

, 2 janvier 1909 , notice nécrologique)

[PNG] Diraison notice nécrologique AB 210 02 01 1909

 

 

 

 

C) Les adversaires de Taldir

[GIF] Dubuisson300

 

Louis Dubuisson (1842 - 1914). Médecin. Conseiller municipal, puis adjoint au maire, enfin maire en 1912 de Châteauneuf-du-Faou. Conseiller général du canton de Châteauneuf-du-Faou - Député élu en 1898, réélu en 1902, 1906, 1910. Radical modéré. D'abord anticlérical et se situant résolument à gauche, mais adversaire des socialistes. A la fin de sa carrière politique, il se rapproche politiquement de l'Eglise (il désapprouve la Séparation des Eglises et de l'Etat) sans pour autant être pratiquant. Taldir, qui l'a combattu en 1906 et 1910, lui reproche d'être un piètre bretonnant, d'être "près de ses sous", peu élégant, d'empester le tabac et le surnomme: "le Révérend Père abstentionniste" et aussi le "Père la Pipe" comme le montre la caricature qui suit..

 

Père la Pipe600

   Caricature de Dubuisson, député de la deuxième circonscription de Châteaulin, parue dans ar Bobl en mars 1906


 

 

 

lancien_ferdinand0803r3

Ferdinand Lancien (1874 - 1955) - Médecin - Conseiller municipal de Carhaix (1904-1944), conseiller général du canton de Carhaix (1904 - 1942), maire de Carhaix (1906 - 1944), député de la deuxième circonscription de Châteaulin (1914-1919), sénateur du Finistère (1921 - 1942), Président du Conseil général du Finistère. Radical-socialiste. Il vote les pleins pouvoirs à Pétain le 10 juillet 1940.

 

 

Lancien caric 1 red

 

                                Caricature parue dans ar Bobl en mai 1914


[PNG] Carhaix accident survenu a Taldir Reveil breton 10 03 1907

                                       Le Réveil breton, 10 mars 1907   

    Ferdinand Lancien, fidèle au serment d'Hippocrate, prodigue ses soins à celui qui, l'année suivante, est son plus farouche adversaire lors des élections municipales. Il le traîne pour diffamation devant le tribunal correctionnel de Châteaulin et obtient de son patient d'un jour des dommages et intérêts...


 

 

 

Nicol 1 red

 

En 1906, l'inspecteur primaire en retraite Nicol se porte candidat aux élections législatives dans la deuxième circonscription de Châteaulin (Carhaix -Huelgoat - Châteauneuf). Bien que bretonnant et partisan de l'enseignement du breton à l'école primaire, il ne trouve pas grâce aux yeux de Taldir en raison de son anticléricalisme. C'est le candidat de maints instituteurs publics, avec lesquels Jaffrennou a eu maille à partir..

    La caricature ci-dessus, parue dans ar Bobl en mars 1906, montre Nicol discourant devant des élèves. Il dit, en breton (du Trégor): "Citoyens, écoutez bien ! Il n'y a ni Dieu ni Diable. L'ancêtre de l'homme est le singe et son frère est l'âne. C'est pourquoi je vous paierai pas à boire, puisque les animaux ne boivent pas de boisson alcoolisée, vous n'en avez pas besoin non plus !".   Darwinisme contre Genèse....

   Pourtant, en 1910, Taldir soutient Nicol, en raison de son combat en faveur de la langue bretonne... Ce n'est là qu'une des très nombreuses volte-face de Jaffrennou...

 


[PNG] Le Febvre red

 

 

"M. Yves Le Febvre (Yfik)

Ex-leader des socialistes morlaisiens, devenu gardien des lois à Plouescat.

Il forge des plumes contre les bardes"

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Anticlérical dans les moëlles, hostile à l'enseignement du breton, le juge de paix Le Febvre rompt des lances contre Taldir; l'un écrit dans le Bas-Breton, l'autre dans ar Bobl. Au cours des années vingt et trente, Le Febvre fait beaucoup parler de lui en Basse-Bretagne. Il publie un roman la terre des prêtres dans lequel il dénonce les écarts de conduite des prêtres du Léon à l'égard des jeunes filles. De ce livre est tirée une pièce de théâtre qu'une troupe d'anticléricaux joue de ville bretonne en ville bretonne. Dans chacune d'elles, les deux camps se mobilisent pour que la pièce soit jouée ou, au contraire, empêchée. De là l'importance de la décision du maire. En 1932 à Carhaix, le maire, Lancien, accorde son autorisation... La chaire tonne....






Dernière modification le 09/08/2017

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1