Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

09/08/2017

 

EXTREME DIVERSITE DES MALHEURS

1) L'enfant ou l'épouse ou la belle-mère victimes...


Motreff, 1908

 

Motreff  - Diskenn justis

An Aotrone Picard, barner kelenner, Vigneaud, barner, ar Godec, komis ar greff, a zo 'n eme zouget dilun da Dossen-ar-Marc'h, parrez Motreff, tost da stasion Pont Kergoat, evid enklask var ar vrud a damall intanvez P. da veza lezet he bugelik neve c'hanet da vervel

Motreff - Descente de justice

Messieurs Picard, juge d'instruction, Vigneaud, juge, Le Godec, commis greffier, se sont transportés lundi à la Butte-du-cheval, commune de Motreff, afin d'enquêter au sujet de la rumeur accusant la veuve P. d'avoir laissé mourir son enfant nouveau-né .

Ar Bobl, n° 189, 8 août 1908  Traduction: Jean Yves Michel, avril 2014

 

 

Landeleau

Landelo - Afer goloet

Barnerien Kastellin o deuz great an de all eun diskenn justiç en bourk Landelo da ankêti var eur affer goloet.

Eur mestr-skol iaouank en divije great traou eneb-natur var bugale deuz ar skol. Hema zo partiet kuit an 31 a viz Genver. Kerent a zeuaz da lavaret d'an Aotrou du Laz, pehini a roaz kuzul d'ezo da zougen klemm. Var-ze, eur mestr-skol all en dije skrivet eul lizer gourdrouz d'an Aotrou du Laz. En enklask a zalc'h da vond en dro.

Landeleau - Affaire tenue sous le manteau

L'autre jour, le juge d'instruction de Châteaulin a opéré une descente de justice au bourg de Landeleau afin d'enquêter sur une affaire cachée.

Un jeune instituteur se serait livré à des actes contre nature sur des écoliers. Ce dernier aurait quitté la commune le 31 janvier. Des parents vinrent en parler à M. du Laz, qui leur conseilla de porter plainte. Là-dessus, un autre instituteur lui a adressé  une lettre de remontrances. L'enquête suit son cours

 Ar Bobl, n° 127, 2 mars 1907

 Traduction: Jean Yves Michel, juin 2014

 

Roudouallec

Roudouallek - Eur bugel merzer

Disadorn vintin, eur beajour a gonvers, an Aotrou D., a oa da vond deuz Gourin da Roudouallek pa welaz war bord an hent eur paourkez paotr 12 vla, noaz puill hag a esae krapat deuz prennestr eun ti bihan. D. a c'houllaz digant Salaün, devejour,  petra a rea ar bugel-ze eno ken abred dre eun amzer ken kri. Salaün a respontaz penoz e vam a lake he fotr er-meaz bemde. D. a zigoraz an nor var an ti, hag a c'hourdrouzaz ar vam dinatur.

Houma a insultaz anezan: "meus ket aoun deuz ar jandarmed, emei, me meuz urz da lac'ha ma mab ma karan" Ar beajour, erru en bourk Roudouallek, a gontaz d'ar mestre-skol petra noa gwelet: an holl a lavar eo ar bugel-ze eur paourkez merzer. Distro da C'hourin, D.. a neus signalet ar vam dinatur d'ar jandarmiri.

Roudouallec - Un enfant martyr

Samedi matin, un voyageur de commerce, M. D., se rendait de Gourin à Roudouallec quand il vit sur le bord de la route un pauvre adolescent de 12 ans, complètement nu, qui essayait d'entrer dan sune petite maison par la fenêtre. D. demanda à Salaün, journalier agricole, la raison de la présence de cet enfant au dehors, de si bon matin, par un temps aussi mauvais. Salaün répondit que la mère du garçon le jetait dehors chaque jour. D. ouvrit la porte et fit des remontrances à la mère dénaturée.

Celle-ci l'insulta:" Je n'ai pas peur des gendarmes, j'ai ordre de tuer mon fils que j'aime pourtant". Le voyageur, parvenu au bourg de Roudouallec, conta l'affaire à l'instituteur. Tous s'accordèrent pour affirmer qu'il s'agissait d'un enfant-martyr. De retour à Gourin, D. signala la mère dénaturée à la gendarmerie

Ar Bobl, n° 167, 7 décembre 1907  Traduction: Jean Yves Michel, juin 2014

 

Glomel

 

Gronvel - Piller e vreg

  Germain Karer, hostiz, a neuz pillet e vreg a doaliou botez en e diouhar dre ma refuze homa lezet alc'houe an direten gantan da dapont arc'hant. Ar vreg e deuz douget klemm.

Glomel - Epouse battue

Germain Carer, aubergiste, a battu sa femme à coups de pied à la jambe car elle refuse de lui donner la clé du tiroir-caisse. L'épouse a porté plainte.

 Ar Bobl, n° 113, 24 novembre 1906
 Traduction: Jean Yves Michel, mai 2014

 

Saint-Hernin

 

Sant-Herninn- Gwall daoliou

Jan-Mari Salaün, pemp plâ ha tregont, devejouir en Koat Keveran, eun de ma oa meo a-leizh en ti intanvez Ar Ster, e vam-gaër, a ziskaraz anei var an douar, a lakaz pen e c'hlin var e  bruc'hed ha dao d'ei gwasa ma c'halle. Daou zevez prizon n'eus ket bet kin evid an dra-ze

Saint-Hernin - Mauvais coups

Jean Marie Salaün, 35 ans, journalier agricole à Coat Queveran, un jour qu'il était saoûl perdu chez la veuve Le Ster, sa belle-mère, la renversa par terre, lui enfonça son coude dans la poitrine et la frappa à coups redoublés. Deux jours de prison, ce n'est pas cher payé pour ce genre de chose.

Ar Bobl, n° 12, 10 décembre 1904 Traduction: Jean Yves Michel, juin 2014

 

Une seconde page, intitulée "catastrophes" est consacrée aux malheurs matériels

Une troisième page a pour objet: "la mort"

 







Dernière modification le 09/07/2014

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1