Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

09/08/2017

Cette page a été complétée en mars 2016 et mai 2017

 

2)     les mauvaises habitudes

a)     Le verbiage

« Carnet d’un exilé

    Les sujets du Royaume-Uni comprennent la liberté, dis-je. Nos républicains en parlent toujours, mais ils ne savent pas ce que c’est…  L’Anglais eut un sourire de flegmatique ironie : « Les Français, dit-il doucement, parlent de bien des choses qu’ils ignorent. Mais ils en parlent si bien…  - Maurice Duhamel ».

Ar Bobl, n° 303, 15 octobre 1910

 

b)     L’intolérance des uns, la pusillanimité des autres

      « Aucun être humain n’a le droit de se considérer comme détenteur de la vérité absolue et il faut que la diversité des opinions puisse d’épanouir à l’aise dans le débat courtois et fécond  - François Jaffrennou »

Ar Bobl, n° 228, 8 mai 1909

 

"En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables" (Clémenceau)

« C’est un état d’esprit très bizarre que celui des catholiques français à l’heure actuelle, considérés dans leur ensemble. Ils ne savent pas le moindre gré de leurs efforts à ceux qui les défendent et, au fond, ils semblent ne pas en vouloir beaucoup à ceux qui les oppriment  - Edouard Drumont »  

Ar Bobl, n° 195, 19 septembre 1908

Edouard Drumont, auteur en 1886 de la France juive, antisémite convaincu, député d’extrême-droite d’Alger, est un antidreyfusiste forcené.

 

c)     Le mensonge :

« Carnets d’un exilé : Contre le Ministère  Doumergue  : « Satan est, dit-on, le père du mensonge ; le Politicien est son fils aîné » ».

Ar Bobl, n° 472, 3 janvier 1914

 

"L'élection encourage le charlatanisme" (Ernest Renan, la réforme intellectuelle et morale de la France)

"On ne ment jamais tant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse" (Clémenceau)

 


Le mensonge peut être le truquage du scrutin; ainsi, à Toulouse, se serait établie l'habitude corse de "faire voter les morts" lorsque le danger de l'élection d'un candidat ou d'une liste de droite se fait sentir..   Dans l'entrefilet qui suit, le journaliste de cette feuille de droite modérée manie l'ironie de façon mordante...

[PNG] Toulouse les morts electeurs Avenir du Morbihan 30 09 1905.PNGL'Avenir du Morbihan, 30 septembre 1905

 

d)     La méconnaissance des réalités :

« Pensée – Qu’on se souvienne que si une nation vit du commerce et du travail, elle meurt de la politique »

Ar Bobl, n° 189, 8 août 1908

 

  « La Révolution est un bloc, a dit Clémenceau ; mais ce bloc, il faut le rejeter à peu près de toutes questions. Le sentiment religieux est le plus profond, le seul ou à peu près qui ait des racines solides dans l’âme populaire. Le fait historique, même le plus important, laisse le peuple indifférent, car il l’oublie. Le 14 juillet est une date historique et rien que cela » - V. Bizard, avocat à Niort (Deux-Sèvres)

Ar Bobl, n° 231, 29 mai 1909

« Figurez-vous qu’en France le premier venu est qualifié pour être ministre de n’importe quoi . L’agent de change Berteaux fut bien ministre de la Guerre ! Le secrétaire de l’Exposition universelle de 1900 est ministre de la  Marine ! Le médecin aliéniste Simyan est sous-secrétaire d’Etat des Postes et Télégraphes » - F.J. »

Ar Bobl, n° 222, 27 mars 1909

 

Berteaux, grand bourgeois, radical-socialiste, fut tué dans un accident : alors qu’il assistait à un meeting d’aviation, un appareil s’écrasa au sol parmi les spectateurs

 

"Il faut savoir ce que l'on veut. Quand on le sait, il faut le dire; quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire" (Clémenceau)

 

e) La brutalité

  Les affrontements de Draveil-Vigneux entre ouvriers terrassiers en grève et soldats de cavalerie se soldent par cinq morts et soixante blessés, l'arrestations des principaux chefs de la CGT le 1er août 1908.  Ar Bobl rapporte les réactions de divers journaux:

"De M. Edouard Drumont, dans La libre parole: "Les dragons auraient mieux fait de charger les milliardiaires juifs et de pénétrrer dans leurs palais. Avec les milliards que le juifs nous ont enlevés, il aurait été facile d'accorder aux ouvriers toutes les augmentations de salaire qu'ils auraient souhaitées".

 

De M. Desmoulins, dans Le Gaulois: "Depuis 38 ans, on nous répète quotidiennement que la République a supprimé la guerre civile et que le bulletin de vote remplaçant désormais le fusil, est désormais la seule arme de combat des oppositions. M. Clémenceau n'ose pas supprimer la CGT qui est une association illégale et, en outre, purement politique et révolutionnaire".

 

 De M. Jules Sauerwein, dans l'Aurore : "Les partisans de la lutte des classes et de l'action directe sont les maîtres du Parti socialiste et les esprits sensés doivent subir en silence leur tyrannie".

De M. Marcel Sembat, dans L'Humanité : "Sous Louis-Philippe, on était habitué aux barricades. Mais la IIIe République n'avait plus ces habitudes-là. On ne les connaissait plus . M. Clémenceau nous les rend".

 

De M Gustave Hervé, dans la Guerre sociale  : "C'est la guerre ! Clémenceau, l'assassin, vient de donner l'ordre d'arrêter les militants de la CGT. Après les soudards, la police. Après la police immonde, la magistrature infâme. Toutes les forces de l'Etat sont lancées contre l'organisation ouvrière, tout le chenil du capital lâché après nos militants !"

Ar Bobl, n°   189 , 8 août 1908

 

f) la "danse des écus" ("dans an aour")

 

[PNG] depenses budgetaires francaises   On rappelle que les dépenses engendrées par l'entretien des bâtiments et traitements ecclésiastiques  atteignent 50 millions par an (jusqu'en 1905). La République a largement augmenté les dépenses de l'Etat, bien que la durée - et donc le coût- du service militaire soit ramené de trois  (1889-1904) à deux ans (1905-1912) . Le nombre de fonctionnaires (traitements et retraites des instituteurs et institutrices, gendarmes et soldats des colonies) croît nettement .  D'un autre côté, une population active globalement stable, qui ne supporte pas de nouvel impôt (pas d'impôts sur le revenu, encore moins sur la fortune), et permet à un Etat de dépenser de plus en plus, est considérée, à la veille de la Grande Guerre comme riche.

 

  Un jugement impitoyable:

[PNG] abetissement de la democratie avenir Morbihan 08 11 1905.PNG                                     L'Avenir du Morbihan, 8 novembre 1905

     L'Avenir du Morbihan est un bi-hebdomadaire républicain libéral (droite modérée), dont les trois têtes de Turc sont Pelletan, Combes et Jaurès.






Dernière modification le 16/05/2017

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1