Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

09/08/2017

1 9 1 0 : des modifications se font jour...

 

1) Les résultats:

 

[PNG] 1910 600 png

[PNG] légende cartes 600png

 La poussée de la gauche est manifeste: un socialiste l'emporte à Brest, le nombre d'élus radicaux-socialistes double, celui des députés de gauche radicale passe de six à sept. Cependant, le nombre d'élus de droite est de 27 (18 pour la gauche).

 

2) Attitudes ordinaires et comportements extraordinaires d'élus bretons:


[PNG] attitudes 1910 600 png

 

 

Impôt sur le revenu

adopté le 4 juillet 1914

Loi de trois ans de service militaire

adoptée le 19 juillet 1913

    Commentaires:
   Contre   Contre   Impôt souhaitable: sur le capital
   Pour   Contre   Gauche pacifiste
    Pour    Pour   Gauche patriote
     Contre   Pour   Droite classique
     Pour    Pour   Droite acceptant une réforme de gauche

 

 

  L'impôt sur le revenu et l'allongement de la durée du service militaire sont deux critères de différenciation des deux camps fondamentaux nés le 28 août 1789: le "côté droit" et le "côté gauche"...

   On rappelle que jusqu'à la Grande Guerre, n'existent ni déclaration de revenus, donc pas d'impôt sur le revenu, ni taxe généralisée sur la consommation. Quelles sont les ressources de l'Etat ?

    D'abord, les "quatre vieilles contributions" (foncière: encore faut-il posséder un bout de terrain; personnelle-mobilière: puisque qu'il faut bien habiter quelque part; portes et fenêtres: si l'on est propriétaire de la maison, de l'appartement...; patente: si l'on est commerçant, artisan, ouvrier en chambre, ou si on exerce une profession libérale) .

  Ensuite, une taxe sur les revenus procurés par les placements d'argent (actions, obligations, livrets d'épargne), les droits de succession (puisqu'il faut bien hériter) et d'enregistrement (des actes notariés), les aides d'Ancien Régime ressuscitées (taxe sur les boissons alcoolisées, qui est d'un très gros rapport), la taxe sur le tabac (à priser, chiquer, fumer...).

   L'impôt sur le revenu, qui fait partie de l'arsenal idéologique des radicaux-socialistes, est combattu par la droite. Elle estime en effet qu'il n'est pas nécessaire à l'équilibre du budget de l'Etat et qu'il serait le point de départ d'une inquisition et d'une pression fiscales attentatoires à la liberté de tout individu de disposer de la totalité de ses revenus. Et bien des radicaux modérés, en communion secrète d'idée sur ce point avec les réactionnaires, retardent pendant dix ans l'adoption du projet d'établissement en France d'un impôt sur le revenu. Ils y ont été aidés par des socialistes pour qui un impôt sur le revenu n'aurait constitué qu'une autre forme d'injustice et qui réclamaient l'adoption d'un impôt bien plus redoutable pour les riches: l'impôt sur le capital, dont l'ISF d'aujourd'hui ne donne qu'une faible idée... Enfin, quelques députés de droite osent prendre position en faveur de l'impôt sur le revenu: par générosité, solidarite, lucidité, remords ? Il leur reste à essuyer les crachats de leurs collègues conservateurs...

    La question des trois ans renforce l'unité idéologique des droites et divise les gauches.  La gauche radical-socialiste patriote, héritière des Jacobins et des soldats de l'An II comme aussi des Girondins, est dans la ligne d'un Clémenceau, qui, Sénateur du Var, vote pour les "trois ans", alors que le parti radical-socialiste, par pur pacifisme, fait campagne contre cette loi qui ne suscite pas l'enthousiasme des ouvriers et surtout des paysans...

   Au total, si la majorité des députés qui, ne se réfugiant pas dans l'abstention ou l'absence avec ou sans congé, osent prendre parti, suit sa pente naturelle, il existe quelques francs-tireurs qui pensent par eux-mêmes....






Dernière modification le 14/09/2012

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1