Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

09/08/2017

                                                                                                                   Page recomposée en janvier 2015

 

 

Les entrefilets ci-après, en breton (traduit), concernent les communes de Motreff, Carhaix, Plouguer, Spézet, Paule, Plévin

 

PRIERES,  PARDONS, MISSIONS

 Autant de manifestations, sincères, conscientes ou conformistes et "mécaniques" de la piété

 

1) La prière qui protège des accidents du travail et des peines du purgatoire:


« Motreff - Paotred ar mein glaz
  « Prim eur Bater, eur sin-ar-groaz ; pedit, pedit, paotred ar mein glaz
«Les carriers d’ardoise -  D’abord un Pater, un signe de croix, priez, priez, carriers d’ardoise »
Ar Bobl, n° 330, 22 avril 1911 Traduction: Jean Yves Michel, février 2013

 

 

Motreff, toujours, 1912

 

Motreff - Gouel ar Vengleurien

Ar vengleurien o deus gret gouel Santez Barba, o fatronez, dimerc'her diveza, en eur jilaou an ofern en chapel Sant-Salver, laret evitê gant kure Sant-Hernin. Daou c'hant mengleurien, taboulinou ha kleroniou en o fenn , o deuz azistet d'an ofis ha kanet kantik brezonek Santez Barba.

  Goude-ze, int et holl da zibri lein dre skoden da hostaleri en Aotrou Herri en Krec'hen-ar-Marc'h.

Motreff - Fête des ardoisiers

  Les ardoisiers ont fêté, mercredi dernier, leur patronne, Sainte-Barbe, en assistant à la messe dite par le vicaire de Saint-Hernin, en la chapelle des Saint-Sauveur. Deux cents ardoisiers, tambours et clairons en tête, ont suivi l'office et chanté le cantique en breton de Sainte-Barbe.

Ensuite, ils sont tous  allés déjeûner, chacun acquittant sa quote-part, à l'hôtellerie Herry à la Butte-du-Cheval

Ar Bobl, n° 416, 7 décembre 1912 Traduction: Jean Yves Michel, octobre 2012

 

 "ar brezoneg hag ar Feiz a zo breur ha c'hoar e Breiz" ("la langue bretonne et la Foi (catholique) sont frère et soeur en Bretagne")


« Dek Gourc’hemen ar Breizad :
En brezonek Doue bedi
En oferen evel en ti
 En brezonek a kaozei
Hag en brezonek a skrivi »


« Les dix commandements pour un Breton : 1) Prier Dieu en breton à la messe comme à la maison 

2) Converser en breton et écrire en breton »

Ar Bobl, n° 191, 22 août 1908 Traduction: Jean Yves Michel, octobre 2013

 

    

« Ar Bobl a zo bet savet evit difenn hor iez hag, enn hevelep amzer, hor feiz hag hor giziou. War ar mëz, dreist holl, e ve reuzeudik stad ar Vretoned, rag ann iliz a zo evidomp a leac’h santel hag ivez al leac’h ma’ch en em ziskuizomp ar muia goude al labour bounner, enn eur gana kanaouennou e pad ann oferenn hag ar gousperou. Petra rafemp da zul ma ne ve ket an iliz digor ?- F.J. »

  « Le « Peuple » a été créé pour la défense de notre langue et, dans une période de ce genre, de notre foi et de nos coutumes. A la campagne surtout, dans l’état misérable dans lequel sont confinés les Bretons, car l’église est pour nous un lieu saint et le lieu où nous nous reposons le mieux après les durs travaux, à travers le chant des cantiques durant la messe et les vêpres. Que ferions-nous le dimanche si l’église n’était pas ouverte ? ».

Ar Bobl, n° 13, 17 décembre 1904 Traduction: Jean Yves Michel, septembre 2012

 

La mission de Carhaix, 1906

 

Keraez - Ar Mision brezonek

   Goude teir sun a c'hallek, ema erru tro hon iez. Digoret eo bet ar mision, d'ar sul 30 a viz kerzu, da eiz heur noz. Pevar belek euz ar vrudeta en eskopti Kemper o deus kroget gant al labour.

   Setu ama hanoiou ar veleien-ze: an Aotrone Bohec, person Plonevez-ar-Faou; Gouzard, person ar C'hlastr; Balanan, person Penharz; Lavanant, person Ergue-Vihan.

   Kalz a verc'hed a zo fidel d'o c'hlevet, mez neubeud a wazed: Perag 'ta Aotrou Person Keraez n'hen deuz komanset ar mision dre ar brezegerien Vreizad ! Kalz tud a zo bet eat da glevet ar Redemptoristed, hag omp sur, n'o deuz ket intentet eur gir !

  Ar visionerien vreizad a zo ken gouest hag ar re all, emichans, da ober vad d'o c'henvroïz. Pegwir an dibab great gant an Aotrou Quiniou etre ar veleien a Vreiz a zo bet ken eürus, ra vezo kement-se evit eur wech-all eun abek evitan da veza kalounek awallc'h evit lakaat ar brezonek en eur plas a enor araog ar gallek

Carhaix- la mission en breton

  Après trois semaines de mission en français, voici le tour de notre langue. La mission a été ouverte le dimanche 30 décembre à 20 heures. Quatre prêtres parmi les plus renommés de l'évêché de Quimper, se sont attelés au labeur.

  Voici les noms de ces prêtres: MM. Bohec, recteur de Plonévez-du-Faou; Gouzard, recteur du Cloïtre; Balanan, recteur de Penhars; Lavanant, recteur d'Ergué-Armel.

Beaucoup de femmes les ont assidûment écoutés, mais très peu d'hommes. Pourquoi le recteur de Carhaix n'a-t-il pas commencé la mission par ces prédicateurs bretonnants. Bien des gens sont venus entendre les Pères Rédemptoristes, mais nous en sommes certains, sans comprendre un seul mot !

Les missionnaires bretonnants sont aussi capables que les autres, j'espère, de faire du bien à leurs compatriotes.  Puisque le choix fait par M. Quiniou parmi ces derniers s'est révélé si heureux, c'est une bonne raison, pour la prochaine mission, de se montrer assez courageux pour mettre la langue bretonne à la place d'honneur, avant le français.

Ar Bobl, n° 119, 5 janvier 1907
 Traduction: Jean Yves Michel, février 2014

 

 

2) les cérémonies destinées à ranimer une foi vacillante

 A Carnoët, en 1904...


« Karnoët – Jubile – Deuz ar c’houec’hed a viz Du betek an daouzekved, e vo gret en iliz Karnoët eun retret hag eun jubile. Induljansou a c’houeo ar re a heuillo ar retret, pehini a vo prezeget gant an Ao. chaloni Olivier, rener skolaj Plouguernevel, ha beleien all deuz an dro » « Carnoët – Jubilé – du 6 au 12 novembre se tiendront en l’église de Carnoët une retraite et un jubilé. Des indulgences seront accordées à ceux qui participeront à la retraite qui sera prêchée par M. le chanoine Olivier, directeur de l’école de Plouguernével et d’autres prêtres des alentours »
Ar Bobl, n° 4, 15 octobre 1904 Traduction: Jean Yves Michel, janvier 2013

 

Plouguer

 

Plouguer - Jubile deuz ar c'haërra

Ar Jubile a zo bet great en iliz-parrez Plouguer ar sun tremenet, na n'hon beuz gallet gonta nemed neubeud divar e benn er journal disadorn, a zo bet deuz ar c'haërra tout.

Renet e oa gant an Ao. An Normant, person Ploneïs, kenderv d'an Ao. Dagorn, person Plouguer. Seiz kant daouzek ha tri-ugent komunion a zo bet, etre potred ha merc'hed, da lâret eo en holl barrez a-bez. An Ao. person a c'hell bea kontant deuz ar barrez, rag mar 'd eo kristienen vad tud Plouguer, an dra-ze na harz ket anê da vea ive ar gwella labourerien-douar a zo er c'hanton, ar re a ia ar prijou kenat gantê en peb konkour.

Gourc'hemennou da Blouguer

Plouguer - Un jubilé des plus beaux

Le jubilé célébré dans l'église de Plouguer la semaine passée et dont nous n'avons pu relater le déroulement dans l'édition du samedi, fut de toute beauté.

Il était dirigé par M. Le Normant, recteur de Plonéïs, cousin de M. Dagorn, recteur de Plouguer. 772 hosties furent distribuées entre hommes et femmes, donc   tous les paroissiens étaient présents. M. le recteur peut être satisfait de sa paroisse, car, en plus d'être de bons chrétiens, les gens de Plouguer ne s'interdisent pas d'être les meilleurs cultivateurs du canton; c'est à eux que reviennent les premiers prix lors de chaque concours.

Félicitations à Plouguer.

 Ar Bobl, n° 11, 3 décembre 1904
 Traduction: Jean Yves Michel, juillet 2014

 

A Motreff

 

Motreff - Ar jubile

 Ar jubile bet great hed ar sun tremenet en iliz Motreff a zo bet eun dreist.

An holl braz ha bihan o deuz azistet

Motreff - Le Jubilé

    Le Jubilé qui a été célébré tout au long de la semaine passée dans l'église de Motreff a été un succès exemplaire. Grands et petits l'ont tous suivi.

Ar Bobl, n° 12, 10 décembre 1904 Traduction: Jean Yves Michel, octobre 2013

 

 

3) Les pardons

Le pardon du Krann à Spézet

 

Speyet - Pardon ar C'hrann

Disul diveza eo bet pardon brudet chapel ar C'hrann eur kart-leo deuz ar bourk. Er bourk e oa daou ark a drionf, unan savet gant ar gureed, egile gant Ar Guen hag e c'hoar an Itron Boulouard.. An holl dier a oa fleuriet hag ornet.

An ofern bred a zo bet ganet gant an Ao. Garrek, person Gourin,  chaloni a enor. Ar sarmon brezonek a zo bet great gant an Ao. Guirriek, aluzenner al Lykez en Kemper.

  Goude ar gousperou zo bet eur prozesion gaër: daou c'hant pelerin a oa eno diarc'henn.

 Muzik patronach Gourin, daou ugent muzisian ennhi,  a oa deut da bresti he skoazel d'ar goueliou

 Spézet - Pardon du Chrann

Dimanche dernier, à un quart de lieue du bourg, était organisé le célèbre pardon de la chapelle du Chrann. Au bourg, deux arcs de triomphe, édifiés l'un par les prêtres, l'autre par Le Guen et sa soeur Mme Boulouard, toutes les maisons étaient fleuries et décorées.

 La messe basse a été chantée par M. Garrec, curé de Gourin, chanoine. Le sermon en breton a été prononcé par M. Guirriec, aumônier au Likès de Quimper.

 Après les vêpres, une belle procession a réuni deux cents pèlerins nu-pieds. La musique du patronage de Gourin, forte de quarante unités, avait prêté son concours à la fête.

Ar Bobl, n° 91, 16 juin 1906 Traduction: Jean Yves Michel, septembre 2014


 

Spézet - Pardon ar C'hrann

Pardon kaër ar C'hrann o oa disul diveza. Ar gestered o doa dastumet er barrez nao c'hant lur amann, gant pere oa great teir dorz vraz a dri-c'hant lur a c'halled gweled en iliz. Skeuden ar Werc'hez a oa douget gant c'houezek plac'h, koëffou hir gantê

Spézet - Pardon du Krann

Le beau pardon du Krann a eu lieu dimanche dernier. Les quêteuses avaient amassé dans toute la paroisse 900 livres de beurre, dont on fabriqua trois grosses mottes de 300 livres, exposées à tous les regards dans la chapelle. La statue de la Vierge était portée par 16 femmes arborant la grande coiffe.

Ar Bobl, n° 338, 17 juin 1911 Traduction : Jean Yves Michel, novembre 2013

 

Le pardon de Saint-Trémeur à Carhaix

 

Pardon Sant-Tremeur

Disul divez eo bet great pardon Sant-Tremeur. An ofern a zo bet kanet da zek eur gant Aotrou person Speyed, an abaded Le Lec,  kure Sant-Hernin ha Maguet, kure Poullaouen evel avielerien. Ar gousperou a oa da ziv heur hanter. Er c'hoeur hon euz remerket An Aotrone Rozec, person  Plonevell, Herry, kure Kastellnevez, Dagorn, person Plouguer, etc..

 Ar brozision  a zo bet kaër meurbed, relegou Santez Triphina, mam Sant Tremeur, a oa douget gant mammou ar famill, an Itronezed Kiger, Caroff, Bosson, Kemener, Dincuff ha Guyader. Relegou Sant-Tremeur a oa douget gant pevar  bugel, mab Marchais, mab Rompe, mab Kiger, mab Leon, mab Postollec  ha mab Dincuff.

  An abad Herry  neus gret eur brezegen goude ar brozision diwar benn Sakramant an Aoter. Kalz a dud  a oa deut da ziskuiz evelse o devosion da Sant Patrom ar Gear.

Pardon de Saint Trémeur

Dimanche dernier a été clébré le pardon de Saint-Trémeur. La messe de 10 heures a été chantée par m. le curé de Spézet, les abbés Le lec, vicaire de Saint-Hernin, et Maguet, vicaire de Poullaouen, assistants. Les vêpres ont été chantées à deux heures et demie. Nous avons remarqué dans le choeur MM. Rozec, curé de Plounévézel, Herry, vicaire de Châteauneuf, Dagorn, curé de Plouguer.

 La procession  a été des plus belles, les reliques de Sainte-Tréphine ont été portées par des mères de famille, mesdames Quiguer, Caroff, Bosson, Quémener, Dincuff et Guyader. Les reliques de Saint-Trémeur étaient portées par quatre enfants, les fils Marchais, Rompe, Quiguer, Leon, Postollec et Dincuff.

  L'abbé Henry nous a gratifiés d'un sermon sur la Communion après la procession. Beaucoup de gens étaient venus fatre montre de leur dévotion pour le saint patron de la ville.

Ar Bobl, n° 9, 19 novembre 1904 Traduction: Jean Yves Michel, novembre 2013

 

 

Le pardon de Sant-Diboan, à Plévin

 

Plevin - Pardon Sant-Diboan

 En chapel Sant-Diboan, neve kempennet ha darempredet a holl a zo kristienen a bep sort bro, a vo eur pardon kaër disul  11 a viz Eost. Oferennou evid ar Belerined a vo da 4, 6 ha 10 eur. An Aotrou Rivoal, unan deuz ar bugale an Tad Mad, a rei ar pardon. Et da welet baniel Plevin.

Plévin - Pardon du saint guérisseur  des maux

 Dans la chapelle de Saint-Diboan, récemment nettoyée et fréquentée par tous les chrétiens de tous les pays de Bretagne, sera célébré dimannche 11 août un magnifique pardon. Les messes pour les pèlerins seront à 4, 6 et 10 heures. Monsieur Rivoal, un enfant du Père Maunoir, présidera le pardon. Venez contempler la banière de Plévin.

Ar Bobl, n° 150, 10 août 1907 Traduction: Jean Yves Michel, novembre 2014

 

   Sant-Diboan  ("qui ôte la douleur physique") est invoqué dans les cas d'otites ou d'agonie: ou le saint déclenche le processus de guérison ou il laisse mourir le malade..

http://fontaines.bretagne.free.fr/presentation.php?id=294

 

[JPG] fontaine sant diboan

                                                     Fontaine Sant-Diboan (ou Sant-Abibon), à Plévin

Le pardon de Saint-Eloi à Paule

 

Paul - Pardon Sant Alar

Pardon Sant-Alar, patron ar c'hezek, a zo bet dilun, lun ar Pentekost, en e chapel var barrez Paul. Pad ar mintinvez, c'houec'h kant a gezek a zo tremenet tal ar feunteun ar Sant. Ouspenn tri mil a dud a gonter, a oa er pardon

Paul - Le pardon de Saint-Eloi

Le pardon de Saint-Eloi, protecteur des chevaux, a été célébré le lundi de Pentecôte, dans sa chapelle de la paroisse de Paule. Au cours de la matinée, six cents chevaux ont été amenés près de la fontaine du saint. On a compté plus de trois mille personnes au pardon

Ar Bobl, n° 39, 17 juin 1905 Traduction: Jean Yves Michel, octobre 2014

 

Le pardon de Sainte-Marguerite à Collorec

 

Kollorek - Pardon Santez Marc'harit

   Pardon ar santez-ma a zo bet gret disul diveza en he chapel; ar pardoner a oa person Plouye, pehini a neuz prezeget var buez ar santez, ha roet anei da skuer d'ar merc'hed iaouank.

  Santez Marc'harit a ve pedet evit ar ammou dougerezed. Er chapel, e weled pemp torz amann kestet hag a boueze etrezê eiz kant lur.

Collorec - Pardon de Sainte Marguerite

Le pardon de cette sainte a été célébré dimanche dernier dans sa chapelle; le pardonneur, le recteur de Plouyé, a prêché sur le thème de la vie de la sainte en la donnant en exemple aux jeunes filles.

   Les mères enceintes  prient particulièrement la sainte. Dans la chapelle, on voyait cinq mottes de beurre quêté et, répartis entre elles, huit cents francs.

 

Ar Bobl, n° 239, 24 juillet 1909 Traduction: Jean Yves Michel, septembre 2014






Dernière modification le 28/01/2015

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1