Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

09/08/2017

   Campagne électorale de 1914  

Deuxième circonscription de Châteaulin (Carhaix, Châteauneuf-du-Faou, Le Huelgoat)

«Nous sommes partisans, M. le Comte du Laz [1] et moi-même, de la candidature de M. Corbel [2]. Nous ne pensons pas qu’un démocrate-chrétien eût des chances de grouper l’opposition. D’ailleurs, nous n’en voulons à aucun prix. Est-ce que M. Corbel se présentera avec l’étiquette « républicaine » ?  Je serais d’avis qu’il se proclamât simplement « libéral » - Jean Solu, Comité libéral de Carhaix (Action libérale populaire)

Ar Bobl, n° 476, 31 janvier 1914



[1] Maire catholique et royaliste de Cléden-Poher

[2]   Maire catholique de Collorec

  Jean Solu flirte ici avec le royalisme, qui est la raison d'être du Comte Jégou du Laz. Le maire de Cléden-Poher ne renonce pas au projet d'une restauration monarchique; son journal de prédilection est l'Action française. Cependant, la France transcende la monarchie. Les fils du comte se battent dans l'armée française, celle de la République, contre l'armée de l'Allemagne, celle de l'Empire. Un des deux fils du comte est tué.


Châteauneuf-du-Faou – Elections législatives

    Déclaration d’un partisan du député sortant Dubuisson :

   « Il nous représente depuis vingt ans. Il n’a jamais failli à son mandat. Il a toujours été un républicain consciencieux. Que lui reproche-ton ? Son grand âge… Un candidat trop pressé veut qu’il s’en aille. Les électeurs jugeront… »

Ar Bobl, n° 479, 21 février 1914

   Le 22 février 1914, à l'issue d'un "coup d'Etat de Brumaire" de chef-lieu de canton (Carhaix), Dubuisson est évincé par la majorité (67)  des 106 délégués républicains de la circonscription au profit du maire et conseiller général de Carhaix, le médecin Fernand Lancien, qui se dit "républicain socialiste" mais est en fait radical-socialiste, voire simplement radical

Campagne électorale en breton, mai 1914

  Au premier tour, les notables de droite soutiennent Corbel,  le jeune maire de la commune la plus conservatrice de la circonscription: Collorec. Mais les résultats du premier tour sont si décourageants que ce maire refuse d'essuyer un nouveau camouflet au deuxième tour. Arrive alors en boulet de canon un avocat de Châteaulin originaire de Châteauneuf où son frère est notaire. Mais voilà, ce Le Goasguen est un démocrate-chrétien, recommandé par l'Evêché, mais très mal vu par les châteaux qui le trouvent trop à gauche. Son seul atout est d'être bretonnant, face à un Lancien, citadin monolingue...

 

Ar C'HANNAD  DIOUZ  HON  DOARE

   Kerneviz a zivar ar meaz,

   Eil kevren a C'hastellin a fell d'ezhi kaout evit he c'hannad er Gampr eun den hag e ouezer mad petra a zounj, eun den ha n'eo ket awalc'h d'ezhan beza eur republikan leal, mes a lavaro d'eomp, ouspenn-ze, ha sklear, petra a fell d'ezhan ober.

Bet ez euz o c'houlen diganeoc'h ho moueziou eun den hag a zo bras ha c'hoant, mes bian tre he wiziegez, eur republikan disleal ha n'och euz ket kavet diouz ho toare ha ne fell ket d'eoc'h ober anezhan ho kannad.

 An Aotrou Lancien a en lavar republikan; mes traïset en deuz ar Republik hag ar re a zo er memez kostezen ganthan en dervez mac'h enebaz ouz Dubuisson war digarez kemer he blas. 

 Deuet war dachen ar politik dre or deou, e ia breman da skoi war an or gleiz.

  An Aotrou Lancien a gren pa rank difenn he vennoziou dirazoc'h. Ha penaoz neuze e c'hellfe-hen difenn oc'h interest dirak ar Gambr ? N'eo ket goest d'hen ober.

 Ar c'hannad diouz hon doare eo eun den hag a anavezit, prizet gant an oll en ho touez, eun den a gomz brezonek eveldoc'h, a ouezo difenn oc'h interest ha renta d'eoc'h ar muia vad.

 An den ze eo HENRI  LE GOASGUEN

Hen da viana n'hen deuz aoun ebet o prezeg d'eoc'h nag o tisplega he vennoziou dirazoc'h. Danvez eur c'hannad eur c'hannad euz ar wella a zo ennhan.

   Eur pakad butun d'an Aotrou Lancien ma c'hell dislavarout kement-man ! Mes ne zislavaro ket, ne c'hell ket hen ober.

 D'an 10 a viz mae, roomp oll hor moueziou da Henri Le Goasguen, republikan leal.

 Hen a vezo hor c'hannad - kannad ar Gerneviz a zivar ar meaz.

   BEVET AR REPUBLIK !


UN ELU A VOTRE CONVENANCE

 

Cornouaillais de la campagne,

La seconde circonscription de Châteaulin se doit d'avoir pour représentant à la Chambre un homme qui sait ce qu'il pense, un homme qui ne soit pas seulement un républicain loyal, mais, en outre, qui   exposera clairement ses projets.

Un homme grand et beau vous demande vos voix, mais si mince est sa science; c'est un républicain déloyal que vous ne trouverez pas à votre convenance pour en faire votre député.

  M. Lancien se dit républicain mais il a trahi la République et ses propres partisans en même temps qu'il exerçait une pression sur Dubuisson pour s'emparer de sa place.

 Il est venu en politique par la droite et maintenant il s'en prend à la gauche.

  M. Lancien tremble quand il lui faut défendre ses idées devant vous. Et comment le ferait-il à la Chambre ? Il n'en est pas capable.

L'élu qui vous convient est un homme savant, estimé par vous, un homme qui parle le breton comme vous, qui saura défendre vos intérêts et vous donner entière satisfaction.

Un paquet de tabac à M. Lancien s'il dément tout ceci. Mais il ne le fera pas, il en est incapable.

 

 Le 10 mai, donnons tous nos suffrages à Henri Le Goasguen, républicain loyal.

Il sera notre député, député de la Cornouaille rurale

 

VIVE  LA REPUBLIQUE !

 Tract électoral, archives départementales du Finistère, 3 M 327
 

 

A noter que pour la première fois se présente un candidat socialiste estampillé SFIO

Fégean, conseiller général radical-socialiste d'Huelgoat, est également sur les rangs.


  RESULTATS   DES   ELECTIONS  LEGISLATIVES  DE   1 9 1 4

 

 

        résultats du 2nd tour : en italique

 

Commune

Inscr.

Expr.

SFIO.

Rep-Soc

Rad-Soc

Libéral

Puis démocrate-chrétien

 

Carhaix

  911

 726

168

492  (625)

 29

  37  (111)

 

Cléden-P.

  478

 369

    1

124  (140)

   3

241  (166)

 

Kergloff

  348

 281

  13

239  (241)

   8

  21    (19)

 

Motreff

  378

 281

  62

164  (118)

   7

  48  (159)

 

Plouguer

  360

 279

  68

177  (226)

 19

  15    (39)

 

Plounévézel

  324

 251

  10

212  (211)

 10

  19    (34)

 

Poullaouen

  979

 771

  31

 581 (783)

148

  11    (30)

 

St-Hernin

  446

 343

107

 210 (204)

  11

  15  (125)

 

Spézet

  972

 623

  37

 361 (450)

132

  93  (231)

 

Châteauneuf

1099

 776

  96

 486 (272)

  85

 109 (524)

 

Collorec

  460

 400

    3

     2   (46)

  12

 383 (313)

 

Coray     10 202 (254) 12 108 (187)  

Landeleau

  460

 362

    4

 137 (229)

 160

   61   (85)

 

Laz     12 87 (117) 12 150 (154)  
Leuhan     46 198 (215) 50 19  (122)  

Plonévez

1453

 919

  15

 189 (501)

 289

 426 (418)

 

Saint-Goazec     27 26  (78) 34 249 (268)  
Saint-Thois     9 138  (142) 62 47  (116)  
Trégourez     50 95  (144) 35 93  (125)  

Berrien

  698

 529

    8

   76 (339)

 401

   44 (178)

 

Bolazec

  241

 191

    0

   30 (154)

 155

     6   (24)

 

Botmeur

  265

 186

    1

   89 (124)

   88

     8   (32)

 

La Feuillée

  625

 433

  46

 213 (335)

 155

   19 (109)

 

Huelgoat

  592

 417

  14

   94 (230)

 293

   16   (94)

 

Locmaria

  260

 212

    5

   30 (135)

 168

     9   (43)

 

 Plouyé

  587

 447

  10

   68  (267)

 349

   20 (104)

 

Scrignac

  958

 725

  30

 227  (692)

 460

     8   (54)

 

  On remarque qu'à Cléden-Poher le nombre de suffrages de droite décroît d'un tour à l'autre: c'est que le comte du Laz a fortement incité  ses fermiers à ne pas aller voter; lui-même s'est rendu aux courses de chevaux de Corlay en ce dimanche 10 mai 1914...

  Le revirement de bien des électeurs châteauneuviens d'un tour à l'autre est particulièrement spectaculaire...

 

Au premier tour: Le Treis (SFIO): 979 suffrages; Lancien ("républicain socialiste"): 4917; Fégean, radical-socialiste: 3219; Corbel, libéral: 2322

Au second tour: Lancien: 7260, élu; Le Goasguen, démocrate-chrétien: 3869

Plonévez-du-Faou

  « Le 4 mai dernier, le maire de Plonévez-du-Faou, M. Diraison, fut entouré par les partisans de M. Le Goasguen qui crièrent : « A bas le vendu ! ». Se jugeant outragé, M. Diraison dressa procès-verbal aux nommés Yves Auffret, 51 ans, commerçant au bourg et Charles Pleyber, 53 ans, charpentier au même lieu. Le tribunal [1] les a condamnés à 16 F d’amende »

Ar Bobl, n° 498, 4 juillet 1914



[1]  Tribunal de la justice de paix de Châteauneuf-du-Faou


 

Deuxième circonscription de Pontivy (Guémené-sur-Scorff, Le Faouët, Gourin)

[JPG] courrier Pontivy 1914 bis.JPG

Le Courrier de Pontivy, 12 mai 1914

 

 

[JPG] croix 56, Brard 1914

 

Le Courrier de Pontivy, 19 mai 1914

 

 

On l'aura compris, le Courrier de Pontivy est un organe de presse catholique, qui se réjouit de la défaite du député radical sortant Brard, élu en 1910, auteur de l'amendement relatif au monople de l'enseignement (suppression de l'enseignement privé), vaincu en 1914 par Robic. Brard sera l'un des quatre sénateurs du Morbihan qui, le 10 juillet 1940, accorderont les pleins pouvoirs, notamment constituants, à Pétain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






Dernière modification le 18/12/2013

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1