Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

09/08/2017

3) Amorce de la déchristianisation... 

 


 

   Fac-similé de la "Vie des Saints" (Buez ar Zent") qui constitue, souvent, la seule source de culture écrite au fond des campagnes du Poher. La lecture quotidienne ou hebdomadaire est l'un des derniers signes concrets de religiosité, avec la présence , d'ailleurs de moins en fréquente, du crucifix dans la maison

 Les cérémonies religieuses sont l'occasion de réjouissances profanes. Comme, par exemple, la danse, qu'un clergé, volontiers austère depuis le concile de Trente (16e siècle), désapprouve mais endure.


[JPG] coray danses jour du pardon

Quant aux festou-noz, les prêtres bas-bretons y voient les premiers signes de déchristianisation...

     On l'appelle encore "sécularisation": les clercs (prêtres, moines, religieuses) sont  les "victimes" du "siècle", comprenez les laïcs. L'Eglise catholique est

1) combattue par nombre de laïcs  

2) abandonnée par d'autres...

3) contaminée par des habitudes laïques: le laisser-aller, le goût de l'argent...

 

    La lecture des rapports moraux adressés chaque année par chaque recteur au curé du doyenné et parvenant donc à l'Evêché est édifiante. De même, celle des rapports de visites canoniques: chaque recteur remplit un long questionnaire très détaillé, auquel il répond de manière par fois elliptique...

 


 

   Cette congrégation de dames et demoiselles laïques, donc ne portant aucun habit ecclésiastique, est fondée à Carhaix en 1820, dans le cadre de la reconquête des âmes entreprise par l'Eglise au cours des premières années de la Restauration. Cette congrégation civile groupe deux catégories de femmes. Les dirigeantes: épouse de notaires, pharmacien, propriétaires (d'immeubles, de fermes); les exécutantes: commerçantes, sages-femmes, quelques ouvrières et des domestiques. Les moyens mis en oeuvre: prêcher par l'exemple (assiduité aux offices, à la confession et à la communion hebdomadaires); pratiquer la charité (visite aux pauvres); embaucher et surveiller les moeurs de jeunes personnes; magnifier les processions (Fête-Dieu) et l'église (fleurs)....

   Le nombre d'adhésion varie selon la conjoncture politico-religieuse. Hautes eaux au cours de périodes d'offensive : l'Ordre moral (1872-77), défensive (contre Ferry et l'école du Diable, 1881-86); niveau de crue, 1893-1895

 

 

    Le recteur de la Feuillée se risque à arpenter sa paroisse pour y effectuer deux quêtes d'importance à domicile. Tantôt il se heurte à porte close,  tantôt il essuie un refus clair et malsonnant, tantôt encore on lui fait comprendre que ce n'est pas l'envie de donner qui fait défaut, mais bien l'argent, tantôt encore, il reçoit une obole non négligeable... De l'extrême diversité des comportements humains face au problème des rapports entre religion et argent...

 

 Un aspect supplémentaire de la déchristianisation rampante du Poher: l'allongement du délai entre la naissance et le baptême. Vers 1850, tous les enfants étaient baptisés soit le lour de leur naissance, soit le lendemain de celle-ci. Si cette habitude concerne encore entre 1895 et la Grande Guerre la majorité des nouveaux-nés, des parents n'hésitent pas à  retarder le baptême, surtout à Carhaix, où bien des artisans et ouvriers sont anticléricaux. Ce phénomène est bien moins important dans les communes rurales, surtout de droite, comme Motreff, dont presque toutes les exploitations agricoles appartiennent à une seule famille noble et où quelques rares carriers d'ardoise osent braver le recteur. A Plounévézel, commune de gauche, le prêtre étant consulté par les propriétaires bourgeois de fermes lors des renouvellements des baux, les fermiers qui veulent être reconduits se conforment à l'usage et seuls les cultivateurs propriétaires et "républicains" font attendre le recteur...

 

[PNG] delai naissance bapteme 1893-1913

 

 

  Trois rubriques sont abordées:

1) Les prémices ou premiers signes révélateurs, d'abord espacés, puis de plus en plus rapprochés

 

2) les difficultés morales et spirituelles des prêtres en butte au relâchement de leurs ouailles, surtout masculines

- Brebis égarées

- Immoralité...

3) Les difficultés matérielles, surtout au lendemain de la loi de Séparation des Eglises et de l'Etat (décembre 1905)






Dernière modification le 18/12/2015

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1