Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

09/08/2017

[PNG] 1906 600 png

[PNG] légende cartes 600png

 

   En 1906 comme en 1902, la désignation des députés, au scrutin masculin uninominal majoritaire à deux tours , constitue une élection de combat.

   Le Bloc des Gauches, encore cimenté par l'anticléricalisme, est jugé sur la Séparation des Eglises et de l'Etat, effective depuis décembre 1905, sur la question des inventaires des biens d'églises, et aussi sur la révision du second procès de Dreyfus, comme sur le projet de suppression de l'enseignement congréganiste.

   Par rapport aux résultats de 1902, la gauche anticléricale dans les moëlles se  renforce en Bretagne: si elle perd Brest et Paimpol, elle gagne Quimperlé, Châteaulin 1, Guingamp 1, Saint-Malo 1.    Les grands perdants  sont les républicains modérés, alliés au sein du Bloc aux radicaux et aux socialistes: ils doivent en effet céder cinq sièges: Saint-Malo 1, Châteaulin 1, Quimperlé, Loudéac, Monfort et n'en ravissent qu'un seul (Paimpol).

 A droite, nationalistes et royalistes comptent toujours 14 sièges sur 43 et les républicains catholiques de diverses nuances ont gagné trois sièges et en ont cédé un.

Au total:


   Gauche résolue Gauche modérée droite libérale droite autoritaire
1902       9         14         6         14
1906     11         10         8         14


  Les lettres "P" ou "C" apparaissant dans les circonscriptions électorales symbolisent le vote du député lors du débat du 13 juillet 1906 portant sur la réintégration de Dreyfus dans l'armée. La veille, la Cour de Cassation a annulé le verdict du Conseil de guerre de 1899. 343 députés, dont 11 Bretons, ont émis un vote en faveur de Dreyfus; 232 députés, dont 20 Bretons ont refusé de reconnaître l'innocence du capitaine condamné en 1894. On compte 6 abstentionnistes et 6 absents.






Dernière modification le 14/09/2012

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1