Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

31/12/2019

                                                                                                              Page complétée en mars 2017, août 2018

Le suicide

 

[PNG] suicides cob 1905 1913

 

      Il est difficile de tirer des enseignements de cette géographie du suicide. Les chefs-lieux de canton (Carhaix, Gourin, Huelgoat) semblent se détacher des communes rurales. Cependant, Glomel, Plusquellec, Langonnet et Plounévézel sont fondamentalement rurales, paysannes. On pourrait subodorer que les communes à forte population ouvrière (carriers, ardoisiers) seraient fortement touchées par le phénomène du suicide: si cette explication semble fondée pour Motreff, Plévin, Paule, elle ne vaut pas pour St-Goazec, Laz. Quant à l'attitude religieuse d'une commune, elle n'est certainement pas décisive, puisque le suicide relève d'une situation individuelle jugée insupportable... 

 

a) à la suite d'une dépression..  Locarn, une pendue


Lokarn - Ar groug

Marianna An Dily, intanvez Moal, 75 vla, menajerez en Angelen, Lokarn, a oa dianket euz he demeuranz eur pennad a oa pa gavaz greg Riou anezhi krouget ouz eur vezen, en eur park var hed 400 metr deuz he zi. Pell zo Marianna Dily na zeblante ket bout fur.

Locarn - La potence

 Marianne Le Dily, veuve Moal, 75 ans, ménagère au hameau Angelen en Locarn, s'était égarée depuis un moment quand la femme Riou la trouva pendue à la branche d'un arbre dans un champ à environ 400 mètres de son domicile. Depuis longtemps, Marianna Le Dily ne semblait plus mentalement équilibrée

Ar Bobl, n° 96, 21 juillet 1906 Traduction: Jean Yves Michel, juin 2014

 

 Carnoët:

 

Karnoët - Ar Groug - Silvez Lagadec, labourer-douar en Harz, a zo bet kavet krouet dilun vintin deuz an treust deuz e di . Bet eo interet dimeurz en bered Sant Kaourintin. An dizesper a zo pen-kaoz d'ean da veza 'n em zistrujet Carnoët - Pendaison. On a trouvé, lundi matin, Sylvain Lagadec, cultivateur au Harz, pendu à une poutre de sa maison. Il a été arrêté mardi dans le cimetière de la chapelle Sain-Corentin. Le désespoir semble être la cause principale de son suicide
Ar Bobl, 27 avril 1907 Traduction: Jean Yves MICHEL, août 2018

 

On remarquera la brièveté du délai séparant la découverte du cadavre et son inhumation "à la sauvette" dans le cimetière d'une chapelle à peu près désaffectée (sauf pour un pardon par an). On en déduit que le recteur a fait une concession puisque le mort est enterré en terre chrétienne


b) Sans cause apparente:

Carnoët, une noyée...

 

Plounevezel - Plac'h beuzet

Korf eur plac'h en em veuzet a zo bet tennet an de all deuz ster Santez-Katel. Greg Caouën, deuz ar Harz, Kanoët, eo hounez. Bet eo interet en bered Plouguer

Plounévézel - une femme noyée.

La corps d'une femme qui s'est volontairement noyée a été retiré l'autre jour de la rivière à Sainte-Catherine. Il s'agit de la femme Caouën, du Harz en Carnoët. Elle a été enterrée au cimetière de Plouguer.

Ar Bobl, n° 115, 8 décembre 1906 Traduction: Jean Yves Michel, juin 2014

 

Poullaouen, 1905

Poullaouen - Greg en em grouguet

Intanvez Ar Meur, euz Kerbol, a zo bet krouget deuz an treust tal he gwele an de diveza deuz ar blâ

   
Poullaouen – Une femme suicidée par pendaison

La veuve Le Meur, de Kerbaul, a été trouvée pendue à la poutre près de son lit le dernier jour de l’an passé.
Ar Bobl, n° 68, 6 janvier 1906 Traduction: Jean Yves Michel, mai 2014

 

c) Suicide ou accident:  Paule


Paoul - Eun den beuzet

Ian-Josef Chauvin, pevar blâ ha hanter-kant, labourer-douar en Keroulaër, parroz Paoul, a oa dianket aboue an 12 a viz meurz. Bet eo kavet e gorf en eur poull dour, 'barz eur goz vengleu a oa eur c'hart leo bennag deuz he di. Na oa ket mark taoliou var e gorg, ha dre-ze e ver sur eo'n eme bersekutet e-hunan. Na glee ket boud fur awalc'h.

Paule - un homme noyé

Jean-Joseph Chauvin, 54 ansn cultivateur à Keroulaër, communede Paule, avait disparu depuis le 12 mars. Son corps a été découvert dans un trou d'eau situé dans une carrière éloignée d'un quart de lieue environ de sa maison. Aucune marque de coup sur son corps, donc, à coup sûr, il s'est détruit seul. Il ne devait pas être suffisamment sain d'esprit.

Ar Bobl, n° 28, 1er avril 1905 Tra

 

  L'hebdomadaire morlaisien "l'Echo du Finistère" (1906-1912) relate trois tristes décès (Poullaouen, Plounévézel)                                                                                      

                       "Poullaouen - Suicide. Le sieur Taro Louis, âgé de 35 ans, domicilié près de la chapelle Saint-Corentin, en Poullaouen, s'est suicidé lundi soir en se pendant à l'aide de sa ceinture, à une poutre placée au-dessus de son lit. Taro était un ivrogne invétéré. Lundi encore, il s'était enivré avec de l'alcool et, en se couchant, il s'était muni d'une bouteille d'eau-de-vie qui a été retrouvée, à moitié vide, sous son lit.

                  Il laisse une veuve et trois enfants en bas âge"

                N° 258, 12 novembre 1910

   "Poullaouen - Pendu - Marie Kerlogot, âgée de 41 ans, femme Jean Marie Guillet, a été trouvée pendue à Kerbol, dans sont lit-clos. C'est son mari qui, vers quatre heures de l'après-midi, a fait cette lugubre découverte.

     La femme Kerlogot était penchée sur le côté et une corde de forte dimension était passée autour de son cou. So mari en entrant, l'interpella et, n'obtenant pas de réponse, il alluma la lumière et se dirigea vers le lit de sa femme où il la trouva ne donnant plus signe de vie.

   Le juge de paix s'est livré à une enquête et le Parquet de Châteaulin a été prévenu"

                                                                                              N° 5, 6 janvier 1906

 

     "Plounévézel - Suicide - Mercredi, Vincent Le Berre, cultivateur à Kergonan en Plounévézel, disparaissait sans avertir personne de son absence. Jeudi, ses voisins ne l'apercevant pas, se mirent à sa recherche. Dans la matinée, on le découvrait pendu dans le grenier de sa maison. Le Berre s'était cassé le bras il y a quelques semaines et, soigné par un empirique, il ne se rétablissait pas et se désolait sans cesse de ne plus pouvoir travailler et d'être à la charge de ses parents. Il s'est suicidé dans un accès de désespoir. Le Berre était âgé de 70 ans"

                                                                                               N° 151, 24 octobre 1908

 

d) A la suite d'une dispute après boire

 

"Gronvel - Kouezet en dizesper

An Ao. Garno, en eur vond da besketa er c'hanol, a zizoloaz dillad var ar riblen. Ar c'hanol a oe furchet gant ar sklujet Poulriguen, pehini a gavaz prestik korf maro Pierre Coatmelec, 35 bloaz, labourer douar er Mezouet. An de-rog e oa deut d'ar ger mêo; bet oa riotadek etre e wreg hag hen. Tad e oa da zaou a vugale"

Glomel - Chute d'un désespéré

  M. Garno, allant pêcher dans le canal, découvrit des habits sur la rive. Le canal faisant une fourche avec l'écluse de Poulriguen, celle-ci rendit promptement le cadavre de Pierre Coatmelec, trente-cinq ans, cultivateur au Mezouet. Il était rentré ivre chez lui la veille. Une querelle l'opposa à sa femme. Il était père de deux enfants"

Ar Bobl, 1er juillet 1905 Traduction: Jean Yves MICHEL, mars 2017

 

e) Un phénomène héréditaire ?

 

Ar Sent - Krouget 'vel e dad

Disul tremenet e oa kleved penoz Louis Février, 46 bla, perc'henn e Kerdivien, a oa 'n em grouget deuz brank eur wenn dero, en eur park tost d'e di, e-lec'h oa 'n em grouget ive e dad, brema zo eur bla ha tregont. Pebeuz planedenn.

Le Saint - Pendu comme son père

   Dimanche dernier, on sut que Louis Février, 46 ans, propriétaire au hameau de Kerdivien, s'était pendu à la branche d'un chêne, dans un champ proche de sa maison, là où son père aussi se pendit voici trente-et-un ans . Quelle destinée...

Ar Bobl, 22 juin 1907 Traduction: Jean Yves Michel, août 2018







Dernière modification le 19/03/2019

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1