Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

09/08/2017

                                                                                                              Page complétée en mars 2017

Le suicide

 

a) à la suite d'une dépression..  Locarn, une pendue


Lokarn - Ar groug

Marianna An Dily, intanvez Moal, 75 vla, menajerez en Angelen, Lokarn, a oa dianket euz he demeuranz eur pennad a oa pa gavaz greg Riou anezhi krouget ouz eur vezen, en eur park var hed 400 metr deuz he zi. Pell zo Marianna Dily na zeblante ket bout fur.

Locarn - La potence

 Marianne Le Dily, veuve Moal, 75 ans, ménagère au hameau Angelen en Locarn, s'était égarée depuis un moment quand la femme Riou la trouva pendue à la branche d'un arbre dans un champ à environ 400 mètres de son domicile. Depuis longtemps, Marianna Le Dily ne semblait plus mentalement équilibrée

Ar Bobl, n° 96, 21 juillet 1906 Traduction: Jean Yves Michel, juin 2014


b) Sans cause apparente:

Carnoët, une noyée...

 

Plounevezel - Plac'h beuzet

Korf eur plac'h en em veuzet a zo bet tennet an de all deuz ster Santez-Katel. Greg Caouën, deuz ar Harz, Kanoët, eo hounez. Bet eo interet en bered Plouguer

Plounévézel - une femme noyée.

La corps d'une femme qui s'est volontairement noyée a été retiré l'autre jour de la rivière à Sainte-Catherine. Il s'agit de la femme Caouën, du Harz en Carnoët. Elle a été enterrée au cimetière de Plouguer.

Ar Bobl, n° 115, 8 décembre 1906 Traduction: Jean Yves Michel, juin 2014

 

Poullaouen, 1905

Poullaouen - Greg en em grouguet

Intanvez Ar Meur, euz Kerbol, a zo bet krouget deuz an treust tal he gwele an de diveza deuz ar blâ

   
Poullaouen – Une femme suicidée par pendaison

La veuve Le Meur, de Kerbaul, a été trouvée pendue à la poutre près de son lit le dernier jour de l’an passé.
Ar Bobl, n° 68, 6 janvier 1906 Traduction: Jean Yves Michel, mai 2014

 

c) Suicide ou accident:  Paule


Paoul - Eun den beuzet

Ian-Josef Chauvin, pevar blâ ha hanter-kant, labourer-douar en Keroulaër, parroz Paoul, a oa dianket aboue an 12 a viz meurz. Bet eo kavet e gorf en eur poull dour, 'barz eur goz vengleu a oa eur c'hart leo bennag deuz he di. Na oa ket mark taoliou var e gorg, ha dre-ze e ver sur eo'n eme bersekutet e-hunan. Na glee ket boud fur awalc'h.

Paule - un homme noyé

Jean-Joseph Chauvin, 54 ansn cultivateur à Keroulaër, communede Paule, avait disparu depuis le 12 mars. Son corps a été découvert dans un trou d'eau situé dans une carrière éloignée d'un quart de lieue environ de sa maison. Aucune marque de coup sur son corps, donc, à coup sûr, il s'est détruit seul. Il ne devait pas être suffisamment sain d'esprit.

Ar Bobl, n° 28, 1er avril 1905 Tra

 

  L'hebdomadaire morlaisien "l'Echo du Finistère" (1906-1912) relate trois tristes décès (Poullaouen, Plounévézel)

 

[PNG] alcoolisme et suicide n° 258 12 11 1910.PNG

                                                                                         N° 258, 12 novembre 1910

 

[PNG] suicide par pendaison Poullaouen numéro 5 06 01 1906.PNG

 

                                                                                              N° 5, 6 janvier 1906

 

[PNG] suicide Ponvel n° 151 24 10 1908.PNG                                                                                               N° 151, 24 octobre 1908

 

d) A la suite d'une dispute après boire

 

"Gronvel - Kouezet en dizesper

An Ao. Garno, en eur vond da besketa er c'hanol, a zizoloaz dillad var ar riblen. Ar c'hanol a oe furchet gant ar sklujet Poulriguen, pehini a gavaz prestik korf maro Pierre Coatmelec, 35 bloaz, labourer douar er Mezouet. An de-rog e oa deut d'ar ger mêo; bet oa riotadek etre e wreg hag hen. Tad e oa da zaou a vugale"

Glomel - Chute d'un désespéré

  M. Garno, allant pêcher dans le canal, découvrit des habits sur la rive. Le canal faisant une fourche avec l'écluse de Poulriguen, celle-ci rendit promptement le cadavre de Pierre Coatmelec, trente-cinq ans, cultivateur au Mezouet. Il était rentré ivre chez lui la veille. Une querelle l'opposa à sa femme. Il était père de deux enfants"

Ar Bobl, 1er juillet 1905 Traduction: Jean Yves MICHEL, mars 2017







Dernière modification le 31/03/2017

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1