Ar Bobl (1904 - 1914)

Le journal de Taldir Jaffrennou: "le Peuple"

[PNG] ArBobl_logo_100

Identifiez-vous pour accès privé

Déconnexion.

 

09/08/2017

1) Jacobinisme et régionalisme

a)    Le centralisme : les mânes des rois et des Montagnards

« Cette maman-République, exigeant tout l’argent de ses enfants pour entretenir les marlous de la politique, les escarpes de la bande à Thémis et une foule d’autres parasites inutiles.

     Qu’on me permette pour une fois une constatation brutale. Au point de vue du sens politique, les Français sont devenus des pédérastes […] République une et indivisible de Ranc,  voilà ce que tu as fait en cent ans  du premier peuple de notre civilisation blanche. Et notre mission à nous autres régionalistes n’est pas sans analogie avec celle des médecins de la Salpêtrière – Lionel Radiguet »

Ar Bobl, n° 144, 29 juin 1907

 

Thémis est la déesse mythologique de la Justice (glaive et balance)

Ranc, franç-maçon notoire, fut le collaborateur de Gambetta au sein du Gouvernement de Défense nationale (1870-1871). L’homme a pris part à la Commune de Paris (condamné à mort par contumace). Amnistié, il a fondé, de concert avec Clémenceau, la « Société des Droits de l’homme » en 1888..

  Hostilité franche à l’égard des « professionnels de la politique », des avocats, qui s’enrichissent grâce à des mots, des phrases. Mépris du peuple français qui laisse les francs-maçons gouverner à sa place.. Le salut ne saurait venir que du régionalisme, du fédéralisme…

Carnets d’un exilé :

   « La redoutable gloutonnerie de l’Etat centralisateur  […] Il absorbe tout.. Encore quelques années et il n’y aura plus qu’un maître en France : l’Etat et une armée de salariés inconscients nourris par l’Etat-Patron, travaillant uniquement pour son compte. Et quelle besogne bête ! On y voit l’être humain assimilé à la bête de somme à qui l’on distribue une pitance d’un poids ou d’un volume déterminé… Avec ce système, plus d’initiatives privées, plus de joies privées. A côté des travaux forcés, il y aura les délassements forcés ! A quand le Ministère des Plaisirs publics ? A quand le Cinéma national ?  - Erwan Berthou »

Ar Bobl, n° 397, 3 août 1912

 

   Dénonciation du fonctionnarisme (un fonctionnaire pour 165 habitants en 1870, un pour 85 en 1914: "La France est un pays extrêmement fertile; on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts" (Clémenceau); "Les fonctionnaires sont les meilleurs maris; quand ils rentrent le soir, ils ne sont pas fatigués et ils ont déjà lu le journal" (Clémenceau)), de l’étatisation de la vie privée…

 

b)    Le régionalisme des Girondins

«[..] La thèse régionaliste semble bonne et pondérée lorsqu’elle dit : « Peu importe le nom du pouvoir central : celui-ci doit être le moins fort. Delenda Lutecia ! Détruisons Paris ! Tel devrait être le mot d’ordre de tous les partis d’opposition qui combattent le Jacobinisme centralisateur. Que le chef soit Roi ou Président, la Tyrannie ne mourra jamais, tant que les Provinces n’auront pas conquis leur autonomie fédérale. Il n’y a pas à sortir de là  - Un Réformiste »

Ar Bobl, ° 219, 6 mars 1909

« Châteauneuf-du-Faou – Réunion bretonne

    Du Docteur Coquil, Conseiller d’arrondissement: « De la grande Nation française nous sommes les fils dévoués, les loyaux serviteurs, les défenseurs intrépides, toujours prêts à verser pour elle notre sang au jour du danger » ».

Ar Bobl, n° 297, 3 septembre 1910

 Jusqu’en 1939, était élu un Conseil dans chaque arrondissement, composé d’un délégué par canton

Petite et grande patries… Le danger extérieur transparaît des discours…






Dernière modification le 16/05/2017

Site motorisé par ZitePLUS 0.9.1